Sélectionner une page

Transmission de sa passion, Sublimation du projet et Sécurisation : 1ers piliers de la motivation selon Isabelle Roux-Buisson

Senior Exécutive internationale, dirigeante de sociétés de plusieurs milliards de dollars de chiffre d’affaires, membre de plusieurs Conseils d’Administration, Isabelle Roux-Buisson (www.isabelle-roux-buisson.com) a analysé dans un précédent article ( https://www.presse-addict.com/lecons-de-leadership-isabelle-roux-buisson/) les leçons de leadership données par Didier Deschamps lors de la Coupe du Monde de football 2018.

Elle terminait cet écrit en constatant que l’exemple prodigué par Deschamps dans le domaine sportif pourrait utilement être appliqué en entreprise, et rappelait les moteurs essentiels de la motivation activés avec brio par le coach : transmission de sa passion et sublimation du projet , sécurisation et recompensation des individus, pilotage de la performance, sanction des hors-jeux.

« Le sélectionneur se doit de constamment jongler avec ces différents registres de leadership » indique Isabelle Roux-Buisson, «il ne suffit pas cependant de connaître ces leviers, il faut aussi savoir les activer, et donc trouver les mots justes pour que chacun ainsi que toute l’équipe les mettent en œuvre.  Laurent Koscielny l’écrivait dans sa « Lettre ouverte aux Bleus »: «  Je n’ai pas d’inquiétude, je sais que le groupe s’appuie sur des hommes intelligents et d’expérience. Je sais qu’avec notre sélectionneur, ils sauront « trouver les bons mots ».

Isabelle Roux-Buisson a donc répertorié , à partir des multiples vidéos consacrées à ces événements , et pour chacun de ces leviers motivationnels , ces « mots justes » dont on peut, en prenant toutefois soin de les accorder au contexte, s’inspirer en entreprise. S’ensuit une série de 4 épisodes autour des thèmes : Transmission de la passion, sublimation du projet et Sécurisation // Management positif et Recompensation// Pilotage de la performance et Sanction des hors-jeux. Voici le premier d’entre eux.

 

Adapter son message à l’auditoire : Un prérequis essentiel selon Isabelle Roux-Buisson

 

«Une indispensable condition pour trouver les mots justes est de s’assurer de leur bonne réception », insiste Isabelle Roux-Buisson. Pour cela, il faut « préparer … s’adapter à l’autonomie des joueurs », nous confirme  Deschamps, dont la communication aux mots soigneusement choisis et aux tons et gestes peaufinés est courte, précise, calculée, et efficace : « Il parlait peu, le peu de paroles qu’il disait nous touchait » évoque Edouard Cisse, joueur entraîné par Deschamps à l’AS Monaco.

 

Décupler l’énergie : transmettre sa passion et sublimer le projet

 

Deschamps est un compétiteur: sa passion est de gagner. Il l’exprime ainsi à ses joueurs : «gagner, continuer à gagner, toujours….il faut tout donner, ne rien lâcher, aller au bout du bout».

Il dote ses joueurs de l’énergie requise en sublimant leur projet , en le transformant en une « mission sacrée », professionnelle, familiale et sociale,  nous expliquait précédemment Isabelle Roux-Buisson. Il s’attache à ce que ce projet soit intégré , puis relayé à tous les niveaux par les cadres de l’équipe, le président de la FFF, ainsi que par les joueurs.

En  témoignent les commentaires de Loris : «Il y a un impact sur la société qu’il faut souligner. ….on fera le nécessaire» , de Giroud : « on a tous envie de rendre fiers nos proches…on n’a pas envie de laisser de laisser passer l’opportunité de marquer le football français », de N. Le Graët «lorsque la France du foot réussit à faire quelque chose, c’est presque la paix dans notre pays, vous pouvez marquer l’histoire, d’abord la vôtre, mais aussi l’histoire du football français», de Pogba, avant la finale : « on sait tous où on est…dans nos cœurs, dans nos regards…je veux que ce soir on soit dans la mémoire de tous les Français…de leurs enfants de leurs petits-enfants, et leurs petits-enfants encore. Aujourd’hui, il y a 90 minutes pour rentrer dans l’histoire à vie, à vie ».

Les mots choisis sont simples, percutants, et repris par tous, à tous les échelons. L’objectif professionnel s’anoblit, se transcende en une « cause sacrée », décupleuse d’énergie, pour l’atteinte de laquelle chacun est prêt à « aller au bout du bout, aller chercher plus haut, tous ensemble, tous ensemble ».  Ce parfait alignement de tous derrière un idéal partagé est aussi le secret des entreprises gagnantes.

 

Sécuriser et favoriser le plaisir du jeu

 

Les joueurs débarquant à Clairefontaine sont légèrement inquiets, dans l’expectative. Il faut les sécuriser.

« Deschamps s’y attaque d’emblée, tout d’abord en accueillant chacun personnellement, avec une sobre gentillesse, ayant parfois recours à un humour « chambreur », puis dans son formidable discours d’arrivée à Clairefontaine », commente Isabelle Roux-Buisson : « Si vous êtes là, c’est parce que je vous ai choisis. Je vous fais confiance. Je vous ai choisis individuellement, pour vos qualités sportives, et aussi pour vos qualités humaines. La force est collective, les gars, je vous en parle souvent, faut être aussi fort que possible individuellement, mais cette force-là, ensemble, elle est capitale. Dans cet ordre d’idée, je vous ai fait passer une lettre de Laurent Koscielny, grièvement blessé. Lui a connu 2014/2016. Prenez le temps de la lire , il y a beaucoup de mots qui sont importants par rapport à l’état d’esprit. Voilà, nourrissez-vous du vécu aussi. Après, vous avez vos propres sensations, votre propre caractère, c’est cet amalgame entre ceux qui ont du vécu, qui sont plus anciens, et ceux qui en ont moins. Mais si vous êtes là, je le répète, c’est capital, c’est essentiel, c’est que j’ai confiance en vous. »

Il rassure en réitérant sa confiance à l’équipe, puis définit clairement mission, règles du jeu et état d’esprit attendus. Les joueurs sont sécurisés, mais aussi respectés et responsabilisés. Là encore un superbe discours de lancement, transposable en entreprise, dans sa construction et les messages qu’il convoie. « L’impulsion d’énergie est donnée. Il faut maintenant l’entretenir, et pour cela trouver les mots justes pour un management positif et recompensateur, valorisant systématiquement l’individu, son travail, ses résultats et ses progrès , pour lui-même et dans l’équipe. C’est le sujet de nos 2ème et 3ème épisodes », conclut Isabelle Roux-Buisson.